Calendar

Saturday
11
7/11/20
S M T W T F S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
There are no events on this day.
Time Title Type  
There are no events on this day.
Showing 0 results.

Blogs

Généralités du Vietnam

Capitale: Hanoi
Superficie : 331 041 km²
Langue officielle : vietnamien mais il existe de nombreux dialectes issus de six groupes ethnolinguistiques (khmer, cham, thaï, sedang, miao-yao, chinois)
Régime: République socialiste à régime de parti unique, communiste
Monnaie: dong (VND)
Religions: boudhisme, taoïsme, confucianisme et christianisme
Vietnam visa à l'arrivée: Oui
Fête nationale: le 2 septembre
Hymne national: Tien quan ca (Les troupes avancent)

Données démographiques
Population: 91 380 000 (2015)
Densité: 245,8 hab. /km²
Croissance démographique: 1,4 % par an (période 2010-2015)
Espérance de vie: H = 66,9 ans, F = 71,6 ans

Économie
PIB: 55,5 milliards de dollars (2014)
PIB/hab.: 960 dollars par habitant (2014)
Taux de croissance: 8,4 % (2015)
Taux de chômage: 7,4 % (2015)
Taux d'inflation: 7,5 % (2015)

Pratique
Poids et mesure: Les Vietnamiens utilisent le système métrique.
Décalage horaire:
- GMT +06 en hiver: lorsqu'il est midi à Paris, il est 16h à Hanoi;
- GMT +05 en été: lorsqu'il est midi à Paris, il est 15h à Hanoi.
Courant: 110V/220V, 50 Hz. Le courant est souvent en 220 V mais parfois encore en 110V. Mieux vaut utiliser des appareils bitension. Il est également nécessaire de se munir d'un adaptateur pour prises françaises, américaines voire japonaises.

Géographie
Le Vietnam, niché au coeur de l'Asie du sud-est, s'étend sur 1700 km de long et pas plus de 300 km de large à l'extrémité de la péninsule indochinoise. Il occupe une superficie de 329 560 km² dont 4 200 km² d'eaux territoriales. Ainsi, il est entouré par le golfe de Thaïlande, le golfe du Tonkin et la mer de Chine. Les reliefs montagneux du Nord du pays constituent des frontières naturelles avec la Chine, le Laos et le Cambodge.

Le pays se découpe en trois régions: Bac Bo (ou Tonkin) au Nord, Trung Bo (ex-Annam) au Centre et enfin le Nam Bo (ex- Cochinchine) au Sud.
Le Sud du pays bénéficie d'un climat tropical tandis que le Centre subit les assauts de la mousson chaque année. La saison des pluies débute à la mi-mai et se termine à la mi-septembre.

Culture / Traditions

  • Un peuple multiethnique à plusieurs religions
    Certes, le Vietnam est majoritairement bouddhiste (et taoïste et confucianiste) compte tenu de l'influence chinoise qui y a régné pendant plusieurs siècles. Toutefois, le peuple vietnamien se compose de plusieurs ethnies, ce qui implique une diversité de croyances et de rites religieux.
    Les festivités religieuses expriment un grand esprit communautaire chez les minorités. A titre d'exemple, la Cérémonie de l'abandon de la tombe (bo ma), principalement perpétrée par les Rai, Ba Na et E De, est un ancien rite funéraire consistant à rompre le lien entre les vivants et le défunt, quelques années après sa mort.
    D'autres rites tiennent davantage de la superstition comme la Cérémonie du culte de la Terre du village (cung dat lang). Il s'agit, cette fois, de demander, en amont de la récolte, la prospérité et des conditions favorables pour le travail aux esprits, également appelés Génies. Disons, qu'en règle générale, les Vietnamiens continuent de faire appel à la géomancie pour les événements importants.

    Le caodaïsme (cao dai en vietnamien) est une autre grande religion du Vietnam. Il s'agit d'une croyance locale - née dans le Sud du pays dans les années 1920 - et fondée sur différentes philosophies occidentales et orientales, dont certaines sont empruntées au spiritisme. Le temple de Tây Ninh est le principal symbole du caodaïsme au Vietnam.
    Par ailleurs, le pays a conservé une tradition chrétienne assez conséquente depuis le départ des colons français - il y a déjà plus d'un demi-siècle maintenant - et ce malgré la répression communiste. Le Vietnam est, en effet, le second pays chrétien en Asie du Sud-est, après les Philippines.

    Quoi qu'il en soit, les Vietnamiens respectent les lieux de culte quels qu'ils soient: pagodes, temples, églises, etc. Ils se déchaussent, parlent à voix basse, ne touchent pas aux objets d'ornements et adoptent une tenue correcte (ce qu'ils font en règle générale d'ailleurs).
    Les touristes sont bien évidemment tenus de respecter ces mêmes règles de bienséance. Elles s'appliquent d'ailleurs dans les autres lieux de visite aussi divers que les musées, les sites historiques ou encore les mausolées. Le reproche que les Vietnamiens font principalement aux Occidentaux est de ne pas prendre soin de leur apparence, lorsqu'ils rencontrent des voyageurs en short et sac à dos, par exemple.
  • Un peuple respectueux de la famille et des ancêtres
    D'une part, les ménages vietnamiens se composent généralement des parents, des enfants et même des grands-parents. Si le modèle de famille nucléaire occidental commence à se développer au Vietnam. Le modèle traditionnel demeure cependant une référence. Les aînés sont extrêmement respectés.
    D'autre part, le culte des ancêtres reste un des fondements de la société vietnamienne. Il s'apparente à une piété, limitée au cercle familial. Autrement dit, les Vietnamiens croient en la protection des ancêtres sur leurs descendants, de même qu'ils ne peuvent concevoir de ne pas avoir d'enfant, ce qui reviendrait à être condamné à une errance éternelle après la mort.
  • Un peuple bienséant
    Les Vietnamiens ne sont pas spécialement hautains, ils sont plutôt détendus. Toutefois les conventions sociales leur imposent d'adopter un comportement discret afin de n'offusquer personne. Il faut toujours être habillé de façon à respecter autrui. Le nudisme ne serait, par ailleurs, absolument pas concevable au Vietnam.

Pour en savoir plus hotels-in-vietnam.com

Les temples de Hué

Le plus grand intérêt de Hué et ses alentours réside dans sa très grande concentration de tombeaux, pagodes et autres lieux de culte.
Pour les non passionnés de ce genre de lieux historiques comme moi, je préfère les paysages de montagne, rivières, rizières etc… Hué et ses environs ont un intérêt plutôt limité. Mais cela fait partis du voyage à Hué avec visa pour le Vietnam, je me devais d’en visiter quelques un!

Après deux ou trois temples, me voila rassasié malgré la beauté, la richesse et la quiétude des lieux tel que le temple de la princesse Huyen tran. Cela dis le paysage parcouru entre chaque temple est impressionnant. Notement un cimetière a perte de vue au milieu de colline, des tombes posé la en pleine nature défilant sur 5 ou 7 km. J’ai également rencontré un québécois venu étudier l’architecture à Hanoï avec qui j’ai pu discuter pendant qu’il mangeait un morceau et moi en buvant mon thé.

Il à notamment souligné la gentillesse des gens et leurs hospitalités. J’ai également pu me rendre compte que les gens qui vendent de modeste repas ou diverses choses aux entrées des parcs ou tombeaux (à priori très touristique) étaient bien plus authentiques que ce que je pensais jusqu’à maintenant. En effet ces gens vivent ici, les petits grandissent et jouent ici, à des années lumières de tout ce que nous connaissons: TV, jeux vidéo, technologie.

Ces petits de deux ou 3 ans qui jouent ensemble innocemment avec pour seul compagnon un chien, leur imagination et leur naïveté, c’était pure et beau, une prise de conscience que nous sommes quand même des privilégiés dès notre naissance. Je tiens quand même à préciser qu’ils n’ont pas l’aire malheureux et ont un sourire radieux, tout comme leurs parents.

Il est temps de prendre le chemin du retour.
Je ne peux pas quitter Hoi An sans parler des gens de cette ville sur « getvietnamvisa.com ». Certes ils sont très habitués aux touristes, les vendeurs sont collants comme dans toutes les autres villes mais les habitants sont sympathiques en général. J’ai fais la connaissance de deux personnes adorables, étudiantes, qui n’ont pas hésité à nous inviter à manger chez elle et avec qui j’ai sympathisé, je dirais même noué une relation amicale. C’est étonnant de voir comme les relations entre les gens s’établissent vites, de voir à quelle vitesse le lien se noue malgré les difficultés à dialoguer et la différence de culture aussi, cela n’est pour moi qu’une preuve de plus que les vietnamiens sont des gens accueillants et chaleureux indépendament de leurs situations (les gens modestes ou pauvres sont généralement les plus souriants et accueillants). Parfois ils le sont par pure profit (ceraines jeunes filles n’hésitent pas charmer les vieux touristes seuls, qui tombent immencablement dans le piège, pour profiter de leur argent ou certaines personnes sont gentilles, vous promène et donne l’impression d’etre amie mais à la fin attendent quelque chose en retour, etc…) mais dans la grande majorité des cas c’est honnête et à ne pas manquer. C’est encore une fois sur cette note agréable que je quite la ville de Hoi An, en direction de Nha Trang.

Showing 2 results.